Blog Image

Unbelievable

Unbelievable!!!

Dans une quête incessante de vérité et d'information juste en terme de santé naturelle et environnementale, je vous ouvre les portes de mes recherche pour optimiser votre santé et participer à la conscience de demain.

Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes

Santé Posted on Mon, January 23, 2017 08:36:47

Ce que
nous taisons, le corps le transforme en symptômes

Le stress et l’anxiété sont
des facteurs mentaux qui peuvent influer sur l’apparition d’affections
physiques. Nous devons donc apprendre à les gérer correctement pour éviter de
plus gros problèmes.

L’union de l’esprit et du
corps est si intime et déterminante que nous devrions prêter plus attention à
ce monde émotionnel que nous négligeons tant au quotidien.

Ce que nous taisons, le
corps le transforme en symptômes :

L’investigation
psychosomatique (la relation entre la psychologie et la médecine) a des années
de recherche et d’intéressantes analyses qui sont publiées régulièrement dans
des revues telles que le Journal of
Psychosomatic research.

De même, des entités comme
la American Psychosomatic Society nous rapportent régulièrement les
dernières découvertes concernant ce lien direct entre la biologie et le monde
émotionnel.

Ici, nous vous invitons à
découvrir les axes de base qui structurent cette discipline, et dont nous
devrions tenir compte dans notre quotidien.

Les émotions,
le stress, l’anxiété et tout ce que nous taisons pendant notre vie a de
graves effets secondaires.

Ce qui
nous taisons génère des blocages émotionnels et des blessures dans notre corps

Il y a peu, une conférence
TED (Technology, Entertainment and Design) a attiré l’attention de nombreuses
personnes. La psychologue a surpris tout le monde en apportant un verre d’eau
dans sa main.

Le public a tout de suite
pensé qu’elle allait parler du concept classique du verre vide et du verre
plein. Mais son intention était toute autre…

Elle s’est dirigée vers le
public et lui a demandé la chose suivante : Combien pensez-vous que ce
verre d’eau pèse?

Les réponses ont été
diverses et la plupart d’entre elles bonnes. Cependant, l’explication qu’a
donnée cette professionnelle en psychologie émotionnelle fut bien plus
profonde.


Le poids du verre dépendra du temps pendant lequel je vais
devoir le porter.


Il ne se passera rien si je le tiens pendant 5 minutes. Mais, si
je le porte pendant 2 heures, mon bras se fatiguera et il finira sûrement par
tomber.


C’est la même chose avec le stress. L’effet de cette émotion ne
cause pas d’effets secondaires si nous la supportons pendant un temps
relativement court. Mais si nous la supportons pendant des semaines et des
mois, nous finirons par tomber malade.

Que sont
les maladies psychosomatiques ?


Imaginons maintenant que nous avons un collègue de travail qui
nous critique en permanence dans notre dos. Ce n’est pas quelque chose de
ponctuel, mais son comportement est récurrent au point que cela devient une
habitude et crée un environnement de travail très négatif.


Si nous taisons tout ce que nous ressentons pendant des mois,
toute cette émotion cachée créera des effets sur notre santé (c’est comme
porter le verre d’eau à bout de bras pendant des mois).

Une maladie psychosomatique,
c’est lorsque l’esprit (psiché) crée une altération sur le corps (soma).

Cette réalité est si
fréquente que l’on croit même que certaines maladies physiques peuvent
s’aggraver à cause de facteurs mentaux comme le stress et l’anxiété.


On croit, par exemple, que des affections comme
le psoriasis, l’eczéma, les ulcères à l’estomac, l’hypertension artérielle
et les nombreuses maladies du cœur peuvent se déclarer à cause de problèmes
psychosomatiques comme le stress ou l’anxiété.


Il faut aussi savoir qu’il existe beaucoup de différences
individuelles. Chacun d’entre nous peut affronter un fait ponctuel d’une
manière différente.

Effets
physiques de tout ce que nous taisons dans le quotidien

Quand quelque chose nous
gêne et que nous ne le gérons pas bien, notre cerveau la transforme en une
émotion négative avec des conséquences biologiques.

Il augmente l’activité des
impulsions nerveuses pour libérer des neurotransmetteurs déterminés comme
l’adrénaline.

Ce neurotransmetteur, avec
le cortisol, qui augmente aussi notre flux sanguin, peut générer la chose
suivante :


Les blocages émotionnels, le stress et l’anxiété affectent
l’activité de certaines cellules du système immunitaire, et nous sommes donc
plus vulnérables aux maladies.


L’augmentation de la fréquence cardiaque.


La sensation de nausées.


Les tremblements.


La transpiration.


La bouche sèche.


La douleur de poitrine.


Les maux de tête.


Les douleurs d’estomac.

Comment
faire face aux troubles psychosomatiques ?

S’il est évident qu’aucun
d’entre nous n’a reçu de formation en matière de gestion émotionnelle, il est
nécessaire de prendre conscience de certaines choses :


Nous devons utiliser l’assertion : dire ce qui nous dérange sur
le moment et pas quand c’est trop tard.


Ce que nous taisons nous rend malade. C’est quelque chose que
nous devons savoir. Les émotions négatives sont dangereuses pour la santé et
nous devons savoir les gérer.


Nous devons pratiquer la sincérité émotionnelle au jour le jour
avec respect et assertion. Sachez que mettre des limites face ce qui ne vous
plaît, ce qui vous fait du mal ou qui altère votre personne, est un droit
primordial, et personne n’est égoïste lorsqu’il dit stop.


Consacrez entre une et deux heures par jour pour vous-même.
Promenez-vous, pensez à vous, pratiquez vos loisirs ou tout simplement,
profitez de ces moments seul avec vous-même.

Souvenez-vous que face à
n’importe quel symptôme, n’importe quelle gêne, comme de mauvaises digestions,
de la tachycardie ou des nausées, il est important de consulter un médecin pour
contrôler toutes ces affections.

Source Ce que nous taisons,
le corps le transforme en symptômes :
amelioretasante.com



Les Produits de la Ruche

Santé Posted on Mon, September 26, 2016 12:34:57

POLLEN, PROPOLIS, GELÉE ROYALE….L’OR DE LA RUCHE

LA GELÉE ROYALE

C’est “l’or de
la ruche”. C’est la seule sécrétion des abeilles et la seule
nourriture de leur reine. Grâce à elle, celle-ci vit 5 ans au lieu d’environ 1
mois et demi pour les ouvrières. Cela équivaudrait à 5000 ans pour nous !!!
Cette nourriture lui assure une fécondité extraordinaire : elle pond 2000 œufs
par jour. C’est une substance que l’on utilise plus à titre préventif.

La gelée royale est extraordinairement anti-sénescence : elle empêche le vieillissement
prématuré.

C’est un régulateur hormonal féminin sans inconvénient aucun. Favorable à
tous les âges de la vie, de l’adolescence à la ménopause. Elle est favorable à
la fécondité.

La gelée royale contient des protéines déjà “digérées”, de très bonne qualité donc
facilement assimilables. Cette particularité est précieuse pour les personnes
qui ont du mal à s’alimenter, qui
sont dénutries, épuisées, sous traitement
lourd, ou en convalescence car
ce sera une bonne manière de les recharger sans alourdir leur système digestif.

Elle contient de la vitamine
B. C’est d’ailleurs la substance naturelle la plus riche en vitamine B5
(acide panthothénique) qui a un rôle fondamental et indispensable dans le
métabolisme des cellules. Ces vitamines confèrent à la gelée royale une action
très intéressante au niveau neurologique : “déstressante”,
apaisante, donne un profond bien-être.

Elle renforce énormément l’immunité : utile avant et pendant une chimiothérapie.

Elle décuple la vitalité.
La prendre à chaque fois que l’on a un évènement
important à préparer, aux changements
de saison, pour les décalages
horaires…

La gelée royale est très
bien supportée par tous.

Les intolérances sont rarissimes.

La saison de récolte
dans notre pays est de mai à septembre. Celle produite en mai est
particulièrement efficace.

Comment la choisir ?

La gelée royale est chère car chaque ruche n’en
produit qu’une infime quantité.

Choisissez-la conservée au frais, dans une boite isotherme,
et bien sûr française. C’est un produit très fragile et moins elle est
manipulée et transportée mieux c’est.
Le contact avec le métal, la lumière, la
rupture de la chaîne du froid risquent de l’oxyder. Pour cette raison, éviter
les gélules et autres produits transformés.

Le fin du fin est bien sûr de l’acheter directement chez
l’apiculteur.

Comment l’absorber ?


Le matin, à jeun, mettre le contenu
d’une cuillère doseuse (vous la
trouverez dans la boîte) sous la langue. Laissez fondre et attendez 15 minutes
avant de manger autre chose.

Vous pouvez aussi la diluer dans une demie cuillère à café
de miel (si possible de la même ruche) le tout dans un peu d’eau. C’est plus
facile à absorber de cette manière pour les gens qui n’aiment pas le goût.
C’est aussi une boisson énergisante à assimilation encore plus douce. En cas de
grosse fatigue ou de maladie importante vous pouvez en consommer une plus
grosse quantité sans inconvénient : 2 mini cuillères le matin et 2 avant le
repas de midi. Vous pouvez aussi enchaîner plusieurs cures.

Un repère : si le goût de votre gelée royale est
franchement mauvais c’est qu’elle ne doit pas être fraîche ou qu’elle a été
produite dans de mauvaises conditions : abeilles stressées…

Autre utilisation pour
une cure de jeunesse

Étalez un demi flacon de gelée royale sur la peau de votre
visage bien propre. Laissez un quart d’heure et rincer à l’eau : effet purifiant et liftant immédiat qui
vaudra largement tout les masques du commerce. Vous pouvez le faire tous les
2-3 mois.

Il s’agit de la résine récoltée par les abeilles sur les
bourgeons de quelques arbres afin de protéger la ruche des agressions.C’est la “défense
absolue”.

LA PROPOLIS

Très polyvalente. C’est un extraordinaire antifongique, antiviral et bactéricide.

Dans la ruche, malgré une atmosphère chaude et humide
propice au développement microbien, elle assure une asepsie totale, mieux
que dans une salle d’opération.

Elle s’utilise aussi bien en interne pour les invasions de toutes sortes qu’en externe pour les petites plaies, les coupures…C’est
un très bon cicatrisant.

Elle tue les mauvaises bactéries tout en protégeant celles
qui nous sont profitables. Elle est donc une aide précieuse pour les mycoses intestinales.

Elle renforce le système
immunitaire. Contient énormément de flavonoïdes.

Si vous avez une douleur
dentaire mettez une goutte d’extrait de propolis sur votre dent. Cela vous
permettra d’attendre la visite chez le dentiste car elle apaise la douleur, traite
la dent et est anti-inflammatoire.

Comment la choisir ?

Elle se vend sous plusieurs formes. Préférez les extraits de propolis pure avec ou sans
alcool ils sont polyvalents et peuvent s’utiliser en interne et en externe.
Les pastilles, elles, agiront plutôt
localement : hygiène buccale et gorge.
Pour les femmes enceintes et les enfants choisissez une forme sans alcool.
L’extrait a un goût puissant. Il peut aussi servir d’anesthésique, en
particulier pour les maux de gorge.

La propolis existe en dentifrice : excellent pour tous les problèmes de gencives.

Comment l’absorber ?

Conformez vous aux indications inscrites sur l’emballage selon
la propolis que vous aurez choisie.

Exemple : 10 gouttes d’extrait sans alcool 4 fois par jour
avec du miel, dans de l’eau ou sur la langue. La propolis est très concentrée,
utilisez-la avec parcimonie. Vous verrez un résultat très rapidement. Pour des
cures de longue durée il vaut mieux utiliser la propolis sans alcool. De même
pour un usage local à long terme.

LE POLLEN

C’est la semence mâle de la fleur. Que les allergiques au pollen ne le redoute pas: ils sont en général sensibles aux pollens qui flottent dans l’air et non à celui que l’on mange.

Le pollen est très nutritif,
très riche en protéines. C’est un aliment complet, il contient tous les acides aminés, des vitamines, des minéraux.

Il reminéralise
les enfants.

Si vous êtes pressé il peut occasionnellement se substituer
à votre repas.

Absorbez en la valeur de 2 cuillerée à soupe diluées dans de
l’eau : il évite de perdre des forces.

Il est précieux pour l’intestin
car il y réensemence les bonnes bactéries. On sait qu’un intestin en bonne
santé renforce notre immunité.

Il contient très peu de sucre et peut donc être pris par les
diabétiques d’autant plus que,
contenant beaucoup de protéines, il diminue
les pics d’insuline.

C’est un protecteur
de la prostate. Sachez, messieurs, qu’une prostate en bonne santé participe
aussi à la qualité de l’érection !

A la longue, il régularise le transit en venant à bout des constipation les plus opiniâtres.

Il a un effet euphorisant
et vous donnera un moral d’enfer.

Comment le choisir ?

Preferer le pollen frais! Il est beaucoup plus efficace sous
cette forme. Il se conserve au congélateur. Vous en trouvez dans toutes les
bonnes boutiques de produits naturels. Il est très pratique d’utilisation car
c’est le seul aliment qui ne craint pas la
rupture de la chaîne du froid.
Faites-en des cures à titre curatif ou
préventif.

A chaque plante son indication.

Par exemple le ciste pour l’immunité et l’hygiène digestive, la bruyère pour la circulation, le châtaignier pour la ménopause, le saule pour la prostate etc.

Comment l’absorber ?

Une cuillère à soupe le
matin mélangée à de la compote, un yaourt, dans la salade de fruits ou un
smoothie.

Vous pouvez aussi le
mélanger à de l’eau et du miel ou tout simplement l’avaler seul, c’est
delicieux!.

Il faut le sortir du congélateur à l’avance. Garder la dose
nécessaire pour plusieurs jours au réfrigérateur.

N’hésitez pas à l’utiliser régulièrement et sur de longues
périodes.

Pour les enfants en
période d’examens : cure de pollen et de gelée royale.

LE MIEL

Des chiffres qui laissent
rêveurs :pour faire un kilo de miel
les abeilles butinent environ 1 million de fleurs et font au moins
50 000 voyages.

Le miel est un aliment très
énergétique pour avoir une
énergie immédiate. Dans ce but il est
bien meilleur que le sucre blanc. Il peut donc être utile pour les sportifs.

En cas de refroidissement, il adoucit la gorge.

Il contient des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments
et des flavonoïdes.

En fonction de la fleur, il peut être utile sur certains
désagréments. Exemple : l’acacia sur la régulation
intestinale, l’eucalyptus pour les
voies aériennes, l’oranger pour le sommeil,
le romarin pour le foie et la fatigue, le tilleul comme calmant, le sapin pour les voies respiratoires…

Il est très précieux en usage externe : très bons résultats
localement sur les brûlures. C’est un cicatrisant exceptionnel.

Comment le choisir ?

Méfiez-vous : on trouve dans le commerce de nombreux miels
de médiocre qualité. Tout d’abord, à de rares exceptions près (acacia…) un
miel ne doit pas être liquide. Si
c’est le cas c’est qu’il a été chauffé. Il est liquide lors de la récolte mais
cristallise ensuite. C’est un gage de qualité. La ruche est à environ 38° et le
miel ne devrait jamais dépasser cette température sous peine de perdre ses
propriétés. Il doit être conservé dans des pots
en verre. Privilégiez d’une façon générale les producteurs français. Choisissez-le de qualité biologique ou soyez
sûr de la façon dont il a été extrait. Les abeilles peuvent avoir été nourries
avec du sucre !!! Sans compter qu’elles peuvent être stressées par certaines
méthodes.

Souvenez que le miel est
un produit vivant, extrêmement fragile qui doit être produit avec soin.

Le miel se consomme seul, à la cuillère ou dans un thé ou une tisane tiède.



Shéma du stress

Santé Posted on Mon, September 26, 2016 12:09:42